GP contrat retardé, mais les négociations continuent

L’annonce du nouveau contrat GP pour les médecins de soins primaires au Royaume-Uni doit être retardée d’au moins six semaines, menaçant la mise en œuvre prévue en avril 2003. Les roadshows organisés par la BMA pour informer les membres de l’accord proposé seront annulés et ne seront probablement pas reportés avant février ou mars. Si un contrat final n’est pas négocié avant le 20 février 2003, le comité envisage de proposer des alternatives à un nouveau contrat de services médicaux généraux. Mais le retard est hors du contrôle de la BMA, selon les négociateurs du Comité des praticiens généralistes. Le président du comité, le Dr John Chisholm exprimé sa frustration que les problèmes financiers et législatifs n’ont pas encore été résolus avec le ministère de la Santé. Les données financières sur les ressources actuelles des pratiques, telles que les indemnités et les coûts de personnel, n’ont pas été mises à disposition. Les statisticiens du Département auraient recueilli la plupart des données, mais les analyses sont toujours en attente. Les plans d’annonce du contrat du 10 janvier 2003 ont été reportés au 21 février. Dr Chisholm a déclaré que le retard signifie que ce que le comité avait espéré en avril 2003 sera beaucoup moins que prévu, avec beaucoup de changements et de mises en œuvre prévus plus tard dans l’année graduel. Mais en réponse à la suggestion que le ministère de La santé stagnait ou négociait de mauvaise foi, ou du moins manquait de volonté pour faire aboutir l’affaire, le Dr Chisholm concédait que c’était plus une cochonnerie qu’un complot. ” Un porte-parole du département a déclaré que le gouvernement a été entièrement engagé dans le nouveau processus de négociation des contrats de services médicaux généraux et dans la mise en œuvre d’un nouveau contrat dès que possible, à condition qu’un accord puisse être conclu. . . Nous n’avons absolument aucun désir de retarder la conclusion d’un accord sur le contrat GP. ” (Voir page 12.)